La connaissance n'est rien si elle n'est partagée.

LIRE EN LIGNE    Afficher !

Plus d'aperçus

La Porte

Avec cette édition bilingue de la Porte de Ghassan Kanafani, associant un texte arabe soigneusement établi à une traduction rigoureuse, l’atelier de traduction arabe de Houda Ayoub à l’ENS de la rue d’Ulm met pour la première fois à la portée d’un large lectorat francophone un texte méconnu.


Tu vois cette porte ? Regarde-la bien ! Je me suis usé les ongles à la griffer comme un chat fou furieux, je me suis rompu les os à force de me jeter dessus... je me suis cassé la tête pour y faire une brèche par où puisse s’envoler un seul mot de vérité... Et après? Je m’affaissais comme du coton, ici, oui, ici! Là où tu te tiens, à te pavaner comme un paon... Crois-tu être le seul à avoir percé le secret ? Nous l’avons tous fait... Tous... Au bout d’un jour, d’une heure, d’une année, d’une génération... L’important, c’est que nous l’avons percé... Crois-tu que cela justifie de se tuer pour cela? [...] Vois ce que tu as fait de toi, pauvre fou! Te voilà ici! Allez, vas-y, brise la porte, brise-toi toi-même ! Tu ne peux échapper au piège dans lequel tu t’es toi-même jeté !

Détails

Ghassan Kanafani

Écrivain palestinien né à Acre en 1936 et mort en 1972 à Beyrouth.

Il est l’auteur de nombreux articles, d’essais, de romans, de nouvelles et de pièces de théâtre. Il est l’un des plus grands écrivains arabes du XXe siècle et un pionnier de la littérature palestinienne et arabe contemporaine.


Écrivez votre propre avis

Seuls les utilisateurs qui se sont identifiés peuvent faire partager leurs remarques. Veillez vous identifier ou vous enregistrer